jump to navigation

ENVI-ArcGIS, une solution d’entreprise lundi, 9 mars, 2009

Posted by geotrouvetout in Divers, Evénements, Satellites, SIG.
Tags: , , , ,
comments closed

ENVI-ArcGIS, l’imagerie déployée dans votre organisation

Depuis plusieurs articles, nous insistons sur l’importance croissante de l’image pour obtenir de nouvelles couches d’information géographique. Au delà d’une simple utilisation qualitative (fond de carte, …), le traitement d’image permet d’extraire une information quantitative permettant d’enrichir vos bases de données.

Pour simplifier et optimiser l’utilisation de l’imagerie, ENVI propose des passerelles avec ArcGIS. Celles-ci intègrent, dans un environnement commun autour de la Geodatabase d’ESRI, le traitement d’image et l’analyse SIG.

envi_esri1

L’interopérabilité entre ENVI et ArcGIS  permet également de déployer des solutions intégrant de l’imagerie et des traitements SIG dans un environnement web.

envi_esri_21

Une démonstration sur la publication d’un service d’imagerie sur ArcGIS server consommé ensuite par ENVI illustre bien cette possibilité.

Pour plus de détails, nous vous invitons à notre atelier traitement d’image sur les forums SIG 2009 d’ESRI (inscrivez-vous gratuitement dés maintenant)

Interopérabilité ENVI / ArcGIS: une chaîne de traitements complète mercredi, 7 mai, 2008

Posted by geotrouvetout in SIG.
Tags: , , , , , ,
1 comment so far

ENVI renforce encore sa position d’expert image pour le monde des SIG (cliquez ici pour en savoir plus) en proposant plusieurs passerelles vers les solutions ArcGIS. L’objectif étant d’offrir aux utilisateurs respectifs une chaîne de traitements complète et de leur permettre de pleinement bénéficier des deux environnements de manière intégrée.

Workflow ENVI - ArcGIS

Voici donc concrètement ce qu’un utilisateur ENVI peut désormais faire:

  • Lire et importer des données (vecteur et image) provenant de la Géodatabase d’ArcGIS
  • Ecrire des données (vecteur et image) dans la Géodatabase d’ArcGIS. Ces données sont ainsi directement accessibles depuis l’environnement ArcGIS
  • Envoyer vers ArcMap des données ENVI pour finaliser sa chaîne de traitements (création de rapport, mise en page, génération de produits cartographiques, etc.)

Enfin, côté ArcGIS, une extension ENVI pour le support du format NITF existe et permet aux analystes d’imagerie géospatiale d’accéder et de produire des données NITF dans les environnements ArcGIS Desktop et ArcGIS Server.

L’exemple ci-dessous illustre une chaîne de traitements complète réalisée à partir de quelques-unes de ces possibilités. Pour visualiser cet exemple en détail et en animation, cliquez ici.

1. Détection de changement réalisée à l’aide de l’assistant semi-automatique « SPEAR – Change Detection » d’ENVI sur deux images QuickBird (côte indonésienne avant et après le tsunami de 2004). Avec la méthode utilisée, les changements détectés sont mis en évidence dans une image en niveaux de gris (plus le changement est important, plus la valeur du pixel est forte et tend vers le blanc)

2. Extraction et vectorisation automatique des zones les plus dévastées à l’aide de l’outil Feature Extraction sur l’image de détection de changement précédemment obtenue


3. Export du résultat vers la Géodatabase pour des traitements ultérieurs

4. Une autre option possible: envoi du résultat sous ArcMap pour une mise en page cartographique

SIG 2007: Une conférence sur-vitaminée ! mardi, 16 octobre, 2007

Posted by geotrouvetout in Evénements.
Tags: , ,
add a comment

Tout juste de retour de la super conférence utilisateurs d’ESRI en France, il faut bien dire que l’on n’aurait pas refusé une petite journée de repos 🙂

Pour ceux qui ne connaissent pas cette conférence – Oups, pardon : pour ceux qui n’y étaient pas – , le programme des présentations (http://www.esrifrance.fr/sig2007/) rend bien compte de la diversité des projets et des nouveaux défis que le SIG relève.

Conférence Utilisateurs ESRI FranceEn tant que partenaires d’ESRI France proposant des solutions logicielles pour traiter les images au sens large, nous avons été particulièrement heureux de voir que tous nos choix « stratégiques » depuis deux ans ont éveillé le plus grand intérêt auprès de cette communauté : que cela soit avec ENVI Fx pour l’extraction d’objet ou SARscape pour l’utilisation des données SAR !

Avec l’avènement de nouvelles images (aéroportées ou satellites, optiques ou radar), l’imagerie de télédétection offre aujourd’hui, à moindre coût, de plus en plus de données permettant la mise à jour de base de données SIG. De nouvelles méthodes de traitement d’image sont maintenant disponibles pour automatiser au mieux le processus.

La jonction entre les technologies à utiliser pour extraire l’information et la communauté finale des utilisateurs SIG (collectivités, …) n’est pas encore immédiate bien sûr, mais les cabinets d’étude rencontrés – entre autre – ont bien vu que le « gap » se rétrécissait avec des solutions interactives comme les nôtres.

Pour résumer nos impressions, on hésite encore entre « Etre dans l’œil du cyclone » et « Etre au bon endroit, au bon moment » 🙂 . En tout cas, on se sent bien entouré d’amis au SIG 2007 !