jump to navigation

Tremblement de Terre – L’ESA donne accès aux données SAR sur l’Italie vendredi, 17 avril, 2009

Posted by geotrouvetout in Divers, Méthodes, Radar, Satellites.
Tags: , ,
add a comment

Le tremblement de terre du 6 avril en Italie – d’une magnitude de 6.3 –  a été une catastrophe naturelle dramatique.

 

Saluons donc ici l’initiative de l’ESA qui a  récemment mis à disposition publique les données SAR – ENVISAT et ERS – sur la zone touchée.

 

L’objectif de l’ESA est que la communauté s’approprie ces données, et en extrait le maximum d’information.

 

L’analyse de ces données par Interférométrie SAR permet déjà de créer des cartes de déplacement du sol à des précisions de l’ordre du cm, voire du mm.

 

Les utilisateurs de SARscape auront certainement à cœur de suivre cette initiative. Ils disposent de tous les outils pour tester là leur mode opératoire.

 

Interférogramme ENVISAT ASAR - 01 février/12 avril 2009 : Courtesy of IREA-CNR

Interférogramme ENVISAT ASAR - 01 février/12 avril 2009 : Courtesy of IREA-CNR

ENVI-ArcGIS, une solution d’entreprise lundi, 9 mars, 2009

Posted by geotrouvetout in Divers, Evénements, Satellites, SIG.
Tags: , , , ,
comments closed

ENVI-ArcGIS, l’imagerie déployée dans votre organisation

Depuis plusieurs articles, nous insistons sur l’importance croissante de l’image pour obtenir de nouvelles couches d’information géographique. Au delà d’une simple utilisation qualitative (fond de carte, …), le traitement d’image permet d’extraire une information quantitative permettant d’enrichir vos bases de données.

Pour simplifier et optimiser l’utilisation de l’imagerie, ENVI propose des passerelles avec ArcGIS. Celles-ci intègrent, dans un environnement commun autour de la Geodatabase d’ESRI, le traitement d’image et l’analyse SIG.

envi_esri1

L’interopérabilité entre ENVI et ArcGIS  permet également de déployer des solutions intégrant de l’imagerie et des traitements SIG dans un environnement web.

envi_esri_21

Une démonstration sur la publication d’un service d’imagerie sur ArcGIS server consommé ensuite par ENVI illustre bien cette possibilité.

Pour plus de détails, nous vous invitons à notre atelier traitement d’image sur les forums SIG 2009 d’ESRI (inscrivez-vous gratuitement dés maintenant)

VEGETATION: 10 ans d’une mission exemplaire mardi, 16 décembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers, Evénements, Satellites.
Tags: , , ,
add a comment

La mission VEGETATION , c’est maintenant 10 ans d’observation complète et au quotidien de la Terre à une résolution spatiale de 1 km. 

Un succès fêté les 9 et 10 décembre 2008, dans le prestigieux Palais d’Egmont à Bruxelles, sous les auspices entre autres du VITO , fournisseur des données depuis 2007.

Les nombreux exposés des acteurs de cette mission et de quelques utilisateurs des données sur des « projets phare » ont permis de rappeler que  :

  • VEGETATION est une mission opérationnelle dont le modèle est un précurseur des missions GMES. Elle a été définie dès le début avec un objectif de suivi global de la végétation (production agricole, changement de la végétation, impact sur le climat, …) pour répondre à des besoins utilisateurs.  Exemples : VGT4AFRICA  , CROP Explorer , AgriLynx  , ….

 

  •  10 ans de données VEGETATION représentent une richesse inestimable d’information sur notre planète. Il est essentiel d’assurer de manière cohérente la poursuite de ces acquisitions. C’est la mission des prochains satellites PROBA-V ( V pour Végétation! ) et Sentinel-3, qui en profiteront pour augmenter la résolution spatiale ( 300 m ) des données

 

  • ces données VEGETATION sont gratuites depuis 2002, ce qui a permis de faire exploser le nombre de ses utilisateurs (environ 9 000 à ce jour). A vous d’en profiter! Et pourquoi pas avec ENVI qui a supporté ce format dès le débutJ

Bel événement donc, qui n’était pas sans émotion : 10 ans de données, cela veut dire plus de plus de vingt ans de travail depuis le projet initial, presque une carrière professionnelle. La télédétection est aussi une aventure humaine.

 

Phytoplancton dans la Mer Noire - "by courtesy of the VEGETATION Programme, produced by VITO"

Phytoplancton dans la Mer Noire - "by courtesy of the VEGETATION Programme, produced by VITO"

RadarSat-2 , CosmoSkymed, TerraSAR-X et tous les autres : Bienvenue dans SARscape 4.1 ! lundi, 3 novembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Radar, Satellites.
Tags: , , , ,
add a comment

L’augmentation récente du nombre de satellites SAR commerciaux et la qualité de leurs produits sont tout simplement impressionnantes :

  • TerraSAR-X lancé le 15 juin 2007, résolution spatiale jusqu’à un mètre
  • RadarSat-2 lancé le 18 décembre 2007, résolution spatiale jusqu’à 3 mètres
  • CosmoSkymed, constellation de 4 satellites, le premier lancé le 7 juin, le second le 7 décembre et le troisième tout récemment ce 21 octobre 2008, résolution spatiale jusqu’à 1 mètre

En attendant les prochains lancements bien sûr ( RISAT-1, Sentinel-1, … )

Le critère de résolution spatiale indiqué ici est très important, mais ne rend compte que d’une seule des caractéristiques des produits SAR de ces satellites.  Il faudrait ajouter le mode d’acquisition, le type de polarimétrie prise en charge, les paramètres pour l’interférométrie, …

Autant de conditions différentes, qui expliquent que pour chaque satellite, ce ne soit pas un ou deux formats qui soient produits, mais quasiment une dizaine !

Vous voyez alors la difficulté qu’il peut y avoir pour une solution logicielle à ne serait-ce que lire ces données, avant de pouvoir les exploiter.

SARscape 4.1, la dernière version du module d’ENVI dediée au SAR, est d’autant plus heureux d’annoncer qu’il supporte à ce jour non seulement tous les satellites SAR commerciaux, mais aussi la liste la plus complete de leurs produits/formats – supportedsensors_sarscape41 

Un facteur de plus pour assurer l’ambition de SARscape d’être la référence pour l’exploitation des données SAR !

Configuration differents modes d'acquisition pour RadarSat-2

Configuration differents modes d'acquisition de RadaSat-2

GeoEye-1 : Très Haute Résolution Spatiale – La preuve par l’image mercredi, 29 octobre, 2008

Posted by geotrouvetout in Satellites.
Tags: , ,
add a comment

Après WorldView-1 dont nous parlions ici-même il y a un an, voici donc les premières images du satellite GeoEye-1 qui nous arrivent depuis le 8 octobre 2008.

Ce n’est pas un scoop : avec ses 41 centimètres de résolution spatiale pour l’image panchromatique (en noir/blanc),  et ses 1, 65 mètre pour l’acquisition multispectrale (en couleur), un nouveau record sur la « Très Haute Résolution Spatiale » d’un satellite commercial est en place.

Mais pour combien de temps ?  Le WorldView-2  prévu pour la mi-2009 ne jouera pas sur ce terrain, mais on parle bien sûr du GeoEye-2 pour 2011/2012, avec une résolution annoncée de 25 centimètres  sur la panchromatique !!

Même si le droit US ne permet qu’à quelques organismes (principalement la Défense) de disposer des résolutions optimales, les autres devant se contenter d’une résolution ramenée à 50 centimètres, ne boudons pas notre plaisir.

Pour la petite histoire ( elle nous concerne, ce serait dommage de ne pas en parler ), après WorldView-1, c’est encore ITT qui a réalisé tout l’ensemble optique pour l’acquisition GeoEye-1, avant d’attaquer GeoEye-2.  

Plutôt que la « première image » de GeoEye-1, voici donc à quoi ressemblait ce 18 octobre une régate à Cambridge, Massachusetts. GéoTrouveTout a encore un peu de mal à voir qui est en tete, mais c’est surement à cause de ses lunettes.

Regate a Cambridge, vue par GeoEye-1 ** Credit GeoEye Satellite Image

Regate a Cambridge, vue par GeoEye-1 ** Credit GeoEye Satellite Image

Rendez-vous hyperspectral avec la Lune : départ cette nuit, à 02h20 mardi, 21 octobre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers, Satellites.
Tags: , , ,
add a comment

Il y a bien quelque chose, mais quoi ?

Les images hyperspectrales sont les seules à vraiment permettre une identification des matériaux présents dans une scène.  Cela a un coût au niveau spatial, car il est difficile d’avoir mieux qu’une résolution de quelques dizaines de mètres ( 30 mètres par exemple pour Hypérion ), mais les avantages de l’hyperspectral sont inestimables pour des thématiques telles que l’agriculture, la sylviculture -ou « foresterie » comme disent nos amis Canadiens, la géologie, …

Rien d’étonnant donc à ce que l’imagerie hyperspectrale soit aussi une voie royale pour aborder la géologie d’autres systèmes que la Terre.

Le bassin Isidis

Le bassin Isidis sur Mars

Après le capteur CRISM pour Mars – 544 bandes spectrales pour une résolution spatiale jusqu’à 18m/pixel en mode « target » – lancé  en aout 2005 avec le Mars Reconnaissance Orbiter, voici donc le tour du capteur M3.

M3, c’est-à-dire le Moon Mineralogy Mapper – 261 bandes spectrales pour une résolution spatiale de 70m/pixel en mode « target » – embarqué  sur le satellite Indien Chandrayaan-1 pour l’étude de la Lune.

Le lancement ? Cette nuit, à 02h20, heure de Paris !  Alors, en attendant les premières images de la Lune,  prenez le départ en suivant le lancement sur le site de l’ISRO .  GeoTrouvetout y sera, enfin peut-etre 🙂

La Télédétection à Très Haute Résolution : Ecole d’Ete Internationale au GIPSA vendredi, 26 septembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Evénements, Méthodes, Radar, Satellites.
Tags: , , ,
add a comment

 

Un des cours - Hyperspectral

Un des cours - Hyperspectral

 

– Une vue d’ensemble sur les nouvelles données télédétection haute et très haute résolution, optique et radar

  Différents points de vue sur leur intérêt incontestable, mais aussi sur quelques idées reçues qu’il convient de revisiter

  Les nouveaux problèmes soulevés par ces données, en termes de traitements spécifiques ou de performances

  Des éclairages sur quelques voies de recherche prometteuses pour les résoudre

 

C’est tout ce programme qu’a rempli avec bonheur l’Ecole d’été Internationale sur la Très Haute Résolution en Télédétection, qui s’est tenue Grenoble du 8 au 12 septembre 2008, sous la houlette enthousiaste du Professeur Jocelyn CHANUSSOT du GIPSA.

 

Si vous n’êtes pas arrivé sur cette page par hasard, vous ne pourrez donc qu’être intéressé par les matériaux de cette Ecole d’été

 

 

L’arrivée des premières images WorldView-1 jeudi, 18 octobre, 2007

Posted by geotrouvetout in Satellites.
Tags: , , ,
add a comment

Les premières images de Worldview-1 très haute resolution du nouveau satellite de Digital Globe, WorldView-1 (Houston-Etats-Unis, Yokohama-Japon, Addis Abeba-Ethiopie) arrivent et sont disponibles sur le site d’ITT : http://itt.com/news/news_101507.asp

Photographie aérienne ? Non, un extrait d’une image WorldView-1.

Avec une forte répétitivité temporelle (1.7 jour en moyenne) et une haute résolution spatiale (0.5 m en panchomatique) WorldView-1 offre des images exceptionnelles pour répondre à des thématiques aussi importantes que la cartographie de l’occupation du sol ou la cartographie du changement.

ITT qui a développé la charge utile de ce satellite pour Digital Globe … De plus, ENVI et IDL ont été utilisés pour la calibration de l’instrument à bord et pour développer le système Qualité Image du segment sol du satellite :

http://www.spacemart.com/reports/ITT_Sensors_Aboard_DigitalGlobes_WorldView_1_Satellite_Capture_First_High_Res_Images_999.html

Météosat Seconde Génération (MSG), un nouvel instrument de suivi de l’environnement mercredi, 26 septembre, 2007

Posted by geotrouvetout in Satellites.
add a comment

Le colloque MSG 2007 organisé à Dijon le 13 et 14 Septembre a clairement mis en évidence que les caractéristiques de MSG ouvraient la porte à de nouvelles applications.

MSG est le premier de la nouvelle génération de satellites météorologiques géostationnaires de l’agence européenne Eumetsat (www.eumetsat.de). Par rapport aux satellites précédents, MSG présente de nombreuses améliorations: son radiomètre SEVIRI propose maintenant 12 bandes avec une résolution spatiale de un à trois kilomètres et une répétitivité de 15 mn.

La pertinence de l’utilisation des images MSG dans différentes applications d’observation de la terre a été démontrée dont la surveillance des volcans, la prévention des séismes, la cartographie thématique … De plus, grâce aux méthodes de fusion de données, l’information spectrale à haute fréquence temporelle des images MSG peut être rehaussée par une information spatiale issue d’image de plus haute résolution.

L’ensemble des présentations de ce colloque sera bientôt disponible sur le site du GDR MSG (http://prodig.univ-paris1.fr/msg/).