jump to navigation

La Télédétection mène à tout, ou presque … mercredi, 13 mai, 2009

Posted by geotrouvetout in Divers, Méthodes.
Tags: , , ,
add a comment

Les techniques classiquement associées à l’Observation de la Terre et à la Télédétection prennent le large.

Que ces techniques soient maintenant appliquées à d’autres planètes que le Terre (Mars  , Venus , …),  après tout,  la surprise n’est pas grande, on pouvait bien s’y attendre.

Qu’on les retrouve dans des domaines bien différents, c’est parfois plus étonnant :

–          Utilisation des analyses spectrales conçues pour des classifications géo-spatiales dans des domaines comme les nanotechnologies et le biomédical.  Et ca marche !

           Des exemples concrets très récents sur notre site Web , avec un séminaire enregistré d’une heure.

Micro-fibre contenant differents materiaux - CitoViva

Micro-fibre contenant differents materiaux - CitoViva

–          Utilisation des techniques de mosaïquage pour réaliser des photographies numériques de tableaux à ultra-haute résolution ( 14 milliards de pixels ! ) .

Ça date du début d’année, Google est dans le coup avec le Musée du  Prado à Madrid . Au bilan, 14 tableaux à scruter à la loupe

Les Menines - Velasquez - Detail   - sur Google Earth

Les Menines - Velasquez - Detail - sur Google Earth

–          Dernier exemple pour boucler la boucle, utilisation des techniques de classification d’images géo-spatiales pour extraire des couches d’information vecteur a partir de cartes géographiques (vectorisation de cartes). Pas de lien web sur le sujet, mais il suffit d’écrire a GeoTrouveTout pour en savoir plus.

L’habitat marin, entre conservation et exploitation lundi, 20 avril, 2009

Posted by geotrouvetout in Divers, Evénements, Marin, SIG.
Tags: , , ,
add a comment

L’habitat marin représente un enjeu essentiel, d’un point de vue écologique (biodiversité, …)  et économique (pèche, tourisme, …)

La France est aux premières loges sur le sujet : elle possède l’un des plus vastes domaines maritimes (pas loin de 10 millions de km2), avec une très grande variété de situations.

Le colloque CARHAMB’AR , qui a réuni 200 personnes à Brest sur le sujet, a été l’occasion de faire le point sur la caractérisation et l’étude de ces habitats marins.

De nombreuses contributions scientifiques sur les techniques de mesure ( Sonar, Télédétection, Lidar, …) , mais aussi une grande place aux questions essentielles de typologie à l’échelle Européenne ( EUNIS  ), ainsi qu’une présence forte de « décideurs ».  

Toute la chaine des intervenants sur la question de l’habitat marin était donc représentée, ce qui a permis de sortir des discours convenus sur le choix cornélien entre conservation et d’exploitation, et de proposer des pistes concrètes pour trouver un équilibre entre ces deux impératifs.

P.S 1 : 2008, année internationale des récifs coralliens , nous a ainsi rappelé des chiffres inquiétants : 30 % des récifs coralliens ont déjà disparu, chiffre qui atteindra 50 % d’ici 20 ans.

P.S 2 : Encore une semaine pour les Parisiens qui voudraient découvrir l’exposition 100% Océan – Du rivage aux abysses

P.S 3 : Notre coup de cœur à CARHAMB’AR : une belle étude sur la cartographie des algues marines en Normandie  , à partir de données hyperspectrales aéroportées traitées avec ENVI.

Images Hyperspectrales- Normandie - CEVA/EDF/Agence de l'Eau/ACTIMAR

Images Hyperspectrales- Normandie - CEVA/EDF/Agence de l'Eau/ACTIMAR

Tremblement de Terre – L’ESA donne accès aux données SAR sur l’Italie vendredi, 17 avril, 2009

Posted by geotrouvetout in Divers, Méthodes, Radar, Satellites.
Tags: , ,
add a comment

Le tremblement de terre du 6 avril en Italie – d’une magnitude de 6.3 –  a été une catastrophe naturelle dramatique.

 

Saluons donc ici l’initiative de l’ESA qui a  récemment mis à disposition publique les données SAR – ENVISAT et ERS – sur la zone touchée.

 

L’objectif de l’ESA est que la communauté s’approprie ces données, et en extrait le maximum d’information.

 

L’analyse de ces données par Interférométrie SAR permet déjà de créer des cartes de déplacement du sol à des précisions de l’ordre du cm, voire du mm.

 

Les utilisateurs de SARscape auront certainement à cœur de suivre cette initiative. Ils disposent de tous les outils pour tester là leur mode opératoire.

 

Interférogramme ENVISAT ASAR - 01 février/12 avril 2009 : Courtesy of IREA-CNR

Interférogramme ENVISAT ASAR - 01 février/12 avril 2009 : Courtesy of IREA-CNR

ENVI-ArcGIS, une solution d’entreprise lundi, 9 mars, 2009

Posted by geotrouvetout in Divers, Evénements, Satellites, SIG.
Tags: , , , ,
comments closed

ENVI-ArcGIS, l’imagerie déployée dans votre organisation

Depuis plusieurs articles, nous insistons sur l’importance croissante de l’image pour obtenir de nouvelles couches d’information géographique. Au delà d’une simple utilisation qualitative (fond de carte, …), le traitement d’image permet d’extraire une information quantitative permettant d’enrichir vos bases de données.

Pour simplifier et optimiser l’utilisation de l’imagerie, ENVI propose des passerelles avec ArcGIS. Celles-ci intègrent, dans un environnement commun autour de la Geodatabase d’ESRI, le traitement d’image et l’analyse SIG.

envi_esri1

L’interopérabilité entre ENVI et ArcGIS  permet également de déployer des solutions intégrant de l’imagerie et des traitements SIG dans un environnement web.

envi_esri_21

Une démonstration sur la publication d’un service d’imagerie sur ArcGIS server consommé ensuite par ENVI illustre bien cette possibilité.

Pour plus de détails, nous vous invitons à notre atelier traitement d’image sur les forums SIG 2009 d’ESRI (inscrivez-vous gratuitement dés maintenant)

ENVI & IDL : FORMATIONS en 2009 jeudi, 18 décembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers.
Tags: , ,
add a comment

Les formations ENVI et IDL données par nos experts ont connu un franc succès en 2008 ( avec plus de 100 personnes formées ).

Organisées en général par groupe de 6 personnes pour assurer une bonne qualité d’échange, la compétence et la disponibilité des formateurs ont été particulièrement appréciées.

La recette : des programmes de formations conçus pour traiter en profondeur un sujet, sans oublier que vous avez souvent des questions annexes très concrètes. Un avis ou un conseil de nos formateurs peut être utile, raison pour laquelle une place importante est réservée à des exercices libres.

Pensez donc dès maintenant à vous inscrire à nos formations pour 2009.

formations2009_envi_idl1

VEGETATION: 10 ans d’une mission exemplaire mardi, 16 décembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers, Evénements, Satellites.
Tags: , , ,
add a comment

La mission VEGETATION , c’est maintenant 10 ans d’observation complète et au quotidien de la Terre à une résolution spatiale de 1 km. 

Un succès fêté les 9 et 10 décembre 2008, dans le prestigieux Palais d’Egmont à Bruxelles, sous les auspices entre autres du VITO , fournisseur des données depuis 2007.

Les nombreux exposés des acteurs de cette mission et de quelques utilisateurs des données sur des « projets phare » ont permis de rappeler que  :

  • VEGETATION est une mission opérationnelle dont le modèle est un précurseur des missions GMES. Elle a été définie dès le début avec un objectif de suivi global de la végétation (production agricole, changement de la végétation, impact sur le climat, …) pour répondre à des besoins utilisateurs.  Exemples : VGT4AFRICA  , CROP Explorer , AgriLynx  , ….

 

  •  10 ans de données VEGETATION représentent une richesse inestimable d’information sur notre planète. Il est essentiel d’assurer de manière cohérente la poursuite de ces acquisitions. C’est la mission des prochains satellites PROBA-V ( V pour Végétation! ) et Sentinel-3, qui en profiteront pour augmenter la résolution spatiale ( 300 m ) des données

 

  • ces données VEGETATION sont gratuites depuis 2002, ce qui a permis de faire exploser le nombre de ses utilisateurs (environ 9 000 à ce jour). A vous d’en profiter! Et pourquoi pas avec ENVI qui a supporté ce format dès le débutJ

Bel événement donc, qui n’était pas sans émotion : 10 ans de données, cela veut dire plus de plus de vingt ans de travail depuis le projet initial, presque une carrière professionnelle. La télédétection est aussi une aventure humaine.

 

Phytoplancton dans la Mer Noire - "by courtesy of the VEGETATION Programme, produced by VITO"

Phytoplancton dans la Mer Noire - "by courtesy of the VEGETATION Programme, produced by VITO"

« Télédétection et gestion de l’environnement » : Journées Scientifiques du Réseau Télédétection de l’AUF jeudi, 20 novembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers, Evénements.
Tags: ,
add a comment

Depuis 1988, le  Réseau Télédétection de l’Agence Universitaire de la Francophonie joue un rôle important pour la promotion de la télédétection au sein de la communauté francophone (en Afrique, Asie, Canada, …).

Ses actions concernent aussi bien la Formation que la Recherche, et couvrent souvent des thèmes avec des enjeux critiques comme :

  • Télédétection et désertification
  • Télédétection des ressources en eau
  • Télédétection des milieux urbains et périurbains

Pour ses XIèmes journées scientifiques, tenues à Antananarivo (Madagascar) du 3 au 7 novembre 2008, le thème choisi était bien d’actualité : « Télédétection et gestion de l’environnement ».

Le programme donne déjà une idée du  nombre de sujets abordés et de la richesse des présentations – tout cela bientôt dans un numéro spécial de la Revue Télédétection – , mais il fallait être sur place pour apprécier tout l’enthousiasme des participants.

Ca tombe bien, GeoTrouvetout y était 🙂

Nous avons été heureux d’y animer un Atelier pratique sur les méthodes de classification orientées objet.

Grand merci donc aux organisateurs qui  nous y ont convié.

Carte thématique d’occupation du sol, Détection d’objet, … à partir d’image : une approche progressive avec le « Decision Tree » mercredi, 19 novembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers, Méthodes.
Tags: , , ,
add a comment

La création de cartes thématiques, la détection d’objet, la détection de changement, …  à partir d’images, tout cela revient toujours à la même question : sur quels critères distinguer les pixels les uns des autres et leur attribuer une affectation ?

Bien malin celui qui aurait une réponse générale et pratique à cette question.

En plus de la « faisabilité » d’une méthode sur un cas particulier  (capable ou pas de répondre au problème ?), des facteurs comme ses « performances »  (approche vraiment rapide ou pas pour le cas étudié ?) ou son niveau de « technicité » (faut-il donc être un expert ?) sont critiques dans la réalisation d’un projet.

Proposer une large gamme de possibilités reste donc encore la meilleure option pour une solution logicielle.

Le « Decision Tree » d’ENVI trouve ainsi toute sa place à coté des méthodes spectrales de classification  (un des points forts d’ENVI) et des méthodes objet (voir le « ENVI Feature Extraction »).

Il s’agit d’une approche « pixel », simple à mettre en œuvre, qui permet d’explorer ses données de manière progressive, et n’est limité que par le niveau de description que vous voulez atteindre.

Le principe : établir un traitement complet en établissant une chaine de décisions binaires. A chaque nouvelle étape N , on repartit les pixels de l’étape N-1 en deux nouvelles catégories – suivant un critère que vous choisissez ou construisez .

Tout cela se construit de manière interactive bien sûr.

Exemple de "Decision Tree" avec ENVI

Exemple de "Decision Tree" avec ENVI

Pour l’exemple ci-dessus :

1 –  Séparer les pixels en deux branches ( NDVI > 0,3 ou pas ? )

2a –  Branche gauche : séparer les pixels en deux branches (Valeur spectrale dans la bande 1 < 20 ou pas  ?)

2b – Branche droite : séparer les pixels en deux branches (pente du MNT < 20 ou pas  ? )

3 –  Branche droite issue de 2b : séparer les pixels en deux branches (orientation par rapport au Nord ou pas ?)

 

Traitements semi-automatiques : du sur mesure avec les SPEAR Tools d’ENVI vendredi, 7 novembre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers, Méthodes, Programmation.
Tags: , ,
add a comment

Détection de changement, Mise en évidence des Lignes de communication (routes, rivières, …), Création de cartes d’occupation du sol, … 

Ce ne sont que certains des thèmes pour lesquels les SPEAR Tools d’ENVI – 10 à ce jour – sont utilisés en mode opérationnel par des Analystes en Imagerie, sans expertise importante en Traitements.

Ces SPEAR enchainent de manière semi-automatique toutes les étapes pour procéder à ces analyses, de manière suffisamment souples pour ajuster des paramètres quand nécessaire, faire des allers et retours dans la chaine pour des tests, et suffisamment « guidée » pour que le processus soit naturel.

La conception de ces SPEAR a été définie dès le début en y impliquant des utilisateurs finaux, pour être le plus proche possible des besoins et avoir la prise en main la plus simple.

Comme ils ont été entièrement réalisés avec ENVI et ses possibilités d’extension, libre à vous maintenant de les utiliser tels quels – vous les trouverez sous le menu ENVI -> Spectral -> SPEAR Tools – , ou bien de vous lancer et créer vous-même vos propres chaines sur le même schéma.

Le plus difficile avec les SPEAR Tools ? Peut-être bien de se rappeler de l’origine de ce nom : « Spectral Processing Exploitation and Analysis Resource »  🙂

         SPEAR Tool d'ENVI - Les etapes de TERCAT

                                         

Exemple des étapes du Workflow à suivre pour le SPEAR Tool « TERCAT » ( Terrain Categorization ) pour l’occupation du sol

Très Haute Résolution spatiale : La navigation optimisée avec IAS vendredi, 24 octobre, 2008

Posted by geotrouvetout in Divers, Méthodes.
Tags: , , , , ,
add a comment

Il y a quelque chose, mais où ?

C’est bien la question que l’on peut se poser en voyant des images satellite ou aéroportées à très haute résolution spatiale.

Cette résolution est souvent indispensable ne serait-ce que pour distinguer les objets dans une scène, sans parler d’analyser à une échelle plus fine leurs éléments. 

Mais comme il est en même temps souvent nécessaire de couvrir un large champ spatial, on se retrouve très vite avec des dimensions d’images tout simplement monstrueuses !

Nouvelle situation, qui engendre de nouveaux besoins :

  •  un stockage intelligent de ces données – en général sur un serveur central –
  •  une distribution optimisée des données à tous ceux qui en ont besoin -sans que cela absorbe les ressources de leur machine –
  •  la possibilité de naviguer et voir facilement dans ces données, pour se concentrer sur une zone d’intérêt

IAS – pour Image Access Solution – propose une architecture client/serveur conçue pour répondre exactement à ces besoins. Construite sur des standards éprouvés, à base de compression JPEG2000 et de streaming JPIP, elle peut aussi intégrer tout un ensemble de services – à la carte – pour se couler dans une solution d’entreprise.

Vous êtes curieux ? Allez donc voir quelques données sur iasdemo.ittvis.com pour vous faire une idée. Il suffit d’y télécharger gratuitement le Viewer IAS, de sélectionner une image, et de vous promener dessus, comme si vous y étiez !

Comme cet accès peut s’effectuer directement sur le terrain, meme dans des conditions de transmission réseau ( bande passante ) très réduites, Géo Trouvetout vous laisse imaginer toutes les utilisations possibles dans le domaine de la Gestion des Risques (feux de forêt – pompiers ayant besoin a la fois d’une vue d’ensemble et d’une grande précision sur certaines zones – ), de la Défense, …

image de 1,6 Go - 3 bandes sur 29616*27247 pixels

Le Viewer IAS sur Boulder : image de 1,6 Go - 3 bandes sur 29616*27247 pixels

 

P.S : pour les fans, vous pouvez aussi utiliser le Viewer IAS pour voir les images impressionnantes de la surface de Mars, fournies dans le cadre de l’expérience HiRISE