jump to navigation

Les bonnes recettes de Géo TrouveTout: partir du bon pied ! mercredi, 28 mai, 2008

Posted by geotrouvetout in Méthodes.
Tags: , , ,
add a comment

Le Traitement d’Image n’est pas avare de surprises, plus ou moins bonnes d’ailleurs.

Il suffit de considérer un besoin d’actualité comme l’extraction d’informations de cartes numérisées pour s’en convaincre facilement.

De belles cartes en couleurs, dans lesquelles les objets sont très bien distingués « à l’œil » vont se révéler très difficiles à extraire automatiquement même par les technologies les plus évoluées. Les textes et annotations, courbes de niveaux et autres symboles en tout genre sont là pour semer une belle zizanie.

A contrario, des cartes en noir/blanc où le problème semble plus compliqué (les objets ne se distinguent que par des notions de forme, et encore difficilement, car ils peuvent être « collés » à d’autres objets) se révèlent parfaitement exploitables.

Les intuitions sont donc bien souvent trompeuses, même pour Géo TrouveTout.

Toute la difficulté d’une bonne analyse consistera alors à ne pas se tromper de méthode d’approche, et à partir du bon pied.

Dans certain cas, une approche objets en utilisant « ENVI Feature Extraction » sera la seule voie d’approche pour extraire les différents thèmes de la carte, alors que dans d’autres cas une approche plus classique sera suffisante.

Par exemple, dans le cas ci-dessous, nous avons montre qu’une bonne combinaison de filtres élémentaires permettait d’extraire la majorité des bâtis.

Extrait ( 3% ) Carte IGN 1956 – 1/25 000 – Région de Libourne. Etude pour définir l’évolution de la tache urbaine – projet de la société EREA (www.erea-conseil.fr).

Croix rouge: détection automatique avec IDL des maisons. Estimation qualitative de 80 % de réussite (exclusion faux positifs et négatifs), ce qui représente un gain très important en productivité pour l’analyse de la carte

Les résultats sont « étonnants » vue la simplicité des moyens utilisés.

Mais il est bien connu que faire simple n’est pas si simple, alors si vous rencontrez ce type de situations, contactez Géo TrouveTout – Expert Image. Il pourra certainement vous aider

Publicités

Interopérabilité ENVI / ArcGIS: une chaîne de traitements complète mercredi, 7 mai, 2008

Posted by geotrouvetout in SIG.
Tags: , , , , , ,
1 comment so far

ENVI renforce encore sa position d’expert image pour le monde des SIG (cliquez ici pour en savoir plus) en proposant plusieurs passerelles vers les solutions ArcGIS. L’objectif étant d’offrir aux utilisateurs respectifs une chaîne de traitements complète et de leur permettre de pleinement bénéficier des deux environnements de manière intégrée.

Workflow ENVI - ArcGIS

Voici donc concrètement ce qu’un utilisateur ENVI peut désormais faire:

  • Lire et importer des données (vecteur et image) provenant de la Géodatabase d’ArcGIS
  • Ecrire des données (vecteur et image) dans la Géodatabase d’ArcGIS. Ces données sont ainsi directement accessibles depuis l’environnement ArcGIS
  • Envoyer vers ArcMap des données ENVI pour finaliser sa chaîne de traitements (création de rapport, mise en page, génération de produits cartographiques, etc.)

Enfin, côté ArcGIS, une extension ENVI pour le support du format NITF existe et permet aux analystes d’imagerie géospatiale d’accéder et de produire des données NITF dans les environnements ArcGIS Desktop et ArcGIS Server.

L’exemple ci-dessous illustre une chaîne de traitements complète réalisée à partir de quelques-unes de ces possibilités. Pour visualiser cet exemple en détail et en animation, cliquez ici.

1. Détection de changement réalisée à l’aide de l’assistant semi-automatique « SPEAR – Change Detection » d’ENVI sur deux images QuickBird (côte indonésienne avant et après le tsunami de 2004). Avec la méthode utilisée, les changements détectés sont mis en évidence dans une image en niveaux de gris (plus le changement est important, plus la valeur du pixel est forte et tend vers le blanc)

2. Extraction et vectorisation automatique des zones les plus dévastées à l’aide de l’outil Feature Extraction sur l’image de détection de changement précédemment obtenue


3. Export du résultat vers la Géodatabase pour des traitements ultérieurs

4. Une autre option possible: envoi du résultat sous ArcMap pour une mise en page cartographique